Keine Gefährdung der wissenschaftlichen Unabhängigkeit

Le Conseil des sections de l’UNES décide de soutenir le référendum contre les détériorations du droit du bail.

Lors du Conseil des sections du 27.09.2023, les sections de l’UNES ont décidé de soutenir le référendum contre les détériorations du droit du bail. Le référendum est la réponse aux décisions prises lors de la session d’automne 2023 du Parlement, qui détériorent massivement les conditions de (sous-)location pour les étudiant·e·s. Le Conseil des Etats a approuvé deux initiatives parlementaires : d’une part le durcissement du droit du bail en cas de sous-location (Egloff Hans, UDC), d’autre part la résiliation accélérée en cas de besoin personnel (Merlini Giovanni, PLR). Le Conseil Fédéral s’était prononcé contre les deux interventions.

Pour que les étudiant·e·s aussi puissent se loger sans difficulté

Trouver un logement abordable est déjà un défi en ce moment. Avec les modifications de la loi, la sous-location sera rendue plus difficile par un formalisme supplémentaire et pourra même être directement refusée en cas de sous-location de deux ans. De plus, la résiliation d’un bail pour cause de besoin personnel sera encore plus rapide. En cas de changement de locataire, les prix peuvent être tellement augmentés qu’ils ne sont plus abordables pour les étudiant·e·s. Dans l’ensemble, ces deux interventions parlementaires pourraient avoir un impact considérable sur les conditions de vie et la stabilité financière des étudiant·e·s en Suisse. Il est important que les intérêts et les besoins des étudiant·e·s soient pris en compte lors de l’examen et de la mise en œuvre de tels changements législatifs, afin de garantir qu’ils et elles aient accès à un logement abordable et stable.