Priorités thématiques 2019-2023

Lors de la 175e Assemblée des délégué·e·s (14-15 novembre 2019), les six thèmes suivants ont été adoptés. L’ordre des thèmes est délibérément choisi. Chaque thème est précisé dans plusieurs sous-points. Ces points ne sont pas exhaustifs et ne doivent pas être lus comme un to-do liste. De nombreux thèmes tels que la santé mentale, l’économisation de l’éducation, le combat contre les mesures de démantèlement et d’économie, les fonds tiers, les étudiant·e·s étrangers et étrangères, l’accessibilité, l’employabilité, l’entrée sur le marché du travail, les stages n’apparaissent pas. Toutefois, cela ne signifie pas que l’Union ne traitera pas (plus) de ces thèmes.

1 Amélioration de la situation sociale des étudiant·e·s

  • qu’elle se mobilise pour que la possibilité d’étudier soit ouverte à toutes les personnes, indépendemment de leur situation financière ou sociale,
  • l’amélioration du système de bourses d’études et l’empêchement des mesures de démantèlement des systèmes de bourses dans les cantons, ainsi que le maintien de la pression dans le cadre de la mise en oeuvre du Concordat intercantonal sur les bourses d’études (le Concordat est entré en vigueur le 1er janvier 2019 pour les premiers cantons),
  • que les contributions à la formation de la Confédération augmentent et que l’égalité des chances est encouragée,
  • la conciliation des études avec une activité rémunérée, des responsabilités de prise en charge (familiales), un/des handicap(s) et des engagements civils,
  • la garantie de logements disponibles et abordables,
  • les réductions pour étudiant·e·s sur les services publics (p. ex. billets de train à prix réduit), notamment pour les étudiant·e·s âgé·e·s de plus de 25 ou 30 ans,
  • qu’elle se mobilise pour une réduction ou au moins éviter une augmentation des taxes d’études dans les hautes écoles suisses.
  • l’inclusion des aspects de genre dans chaque discussion et décision ayant un impact politique, substantiel et structurel sur l’UNES,
  • l’inclusion active des aspects de genre dans le travail de relations publiques,
  • sensibiliser les sections aux questions d’égalité entre les genres et soutenir leurs activités par l’apport et l’échange de connaissances.

3 Encouragement de la participation estudiantine

  • la mobilisation et la sensibilisation des étudiant·e·s pour la participation estudiantine,
  • l’amélioration de la reconnaissance institutionnelle pour la participation estudiantine,
  • le soutien des organisations étudiantes dans leurs activités, en mettant à disposition les connaissances et en permettant l’échange d’expériences,
  • des actions et évènements communs dans les hautes écoles, organisés ou coordonnés par l’UNES,
  • le renforcement de la voix étudiante de l’UNES au niveau national et international à travers l’intégration et la participation de nouvelles sections.

4 Inclusion de la Suisse dans l’espace européen de l'enseignement supérieur

  • l’intégration des hautes écoles suisses dans l’Espace européen de l’enseignement supérieur et la recherche,
  • la garantie de la participation des étudiant·e·s suisses aux programmes d’échange européens (entre autres, Erasmus+),
  • l’allocation de suffisamment de ressources financières pour la participation des étudiant·e·s suisses aux programmes d’échange européens (entre autres, Erasmus+),
  • la garantie que la mobilité entre hautes écoles ne soit pas entravée par des formalités inutiles.
  • que les hautes écoles doivent être rendues durables,
  • que la Confédération ainsi que les hautes écoles allouent suffisamment de moyens financiers à disposition pour encourager le développement durable,
  • un travail en étroite collaboration avec les organisations actives dans le domaine du développement durable pour atteindre ces buts,
  • que les étudiant·e·s soient informé·e·s sur le développement durable dans les hautes écoles et sensibilisés aux questions de la durabilité par le biais des canaux de communication de l’UNES.

6 Numérisation

  • l’élaboration d’une prise de position sur la numérisation dans la formation supérieure,
  • que cette prise de position s’inspire des best practices des organisations partenaires nationales et internationales.